Fantasy / Fantastique

Paranoïa (tome 1) – Melissa Bellevigne

Titre : Paranoïa
Auteur : Melissa Bellevigne
Maison d’édition : Le Livre de Poche
Date de parution : 30 mai 2018
Genre : Fantastique, Jeunesse
Prix : 6.90€

En me baladant en librairie, mon regard a été attiré par une phrase sur la couverture, plus que par la couverture en elle-même.
« L’une est la seule à le voir, l’autre est la seule à la croire. »
Une unique phrase qui promettait monts et merveilles concernant une relation qui aurait dû être très particulière, dans une histoire qui m’a beaucoup intriguée.
C’est pour ça que j’ai été étonnamment surprise d’en être aussi déçue.

Résumé

Lisa Hernest, psychiatre reconnue et spécialisée dans les cas complexes, est appelée à l’institut Saint-Vincent en périphérie de Paris. Elle va rencontrer sa nouvelle patiente : Judy Desforêt, internée pour paranoïa et hallucinations, enceinte de cinq mois et qui refuse de s’alimenter. Dès leur première entrevue, la jeune femme qui se dresse face à elle fait preuve d’une lucidité et d’un discernement hors pair. Et plus Lisa apprend à la connaître, plus leurs échanges viennent ébranler ses propres convictions professionnelles et personnelles. Entretien après entretien, Judy lui livre en effet une curieuse histoire, mêlant sa quête des racines familiales en Angleterre et la présence invisible d’un certain Alwyn, cet homme qui la suit comme son ombre depuis toujours. Progressivement, Lisa, l’experte en âmes fragiles, sent ses moyens lui échapper et Judy la déstabiliser. À mesure que les mois passent et que la date de l’accouchement approche, la vérité semble s’éloigner.

Extraits

« – Suis-je à ce point différente de mes aïeules ?

– Tu me voyais ! A peine tes petits yeux de bébé se sont-ils ouverts que déjà tu les posais sur moi et pénétrais le fond de mon âme, rien qu’en souriant. Je t’ai aimé dès le premier jour. »

« Comment moi, ignorante et irresponsable, et si peu délicate, soit dit en passant, je pourrais t’avoir créé de toutes pièces ? »

Mon avis

Grâce au style assez simple et très agréable à lire, j’ai très vite accroché à l’histoire. J’ai trouvé très intéressant de suivre le point de vue des deux protagonistes : Lisa et Judy. C’est quelque chose qui, selon moi, est adapté et nécessaire pour ce roman.
Le rythme est soutenu et très plaisant, bien qu’un peu trop rapide parfois (surtout vers la fin). L’intrigue est, quant à elle, très bien pensée et très intéressante, en plus d’être assez originale.

Pour rentrer un peu plus dans l’histoire, Lisa est une grande psychiatre reconnue, et Judy est sa nouvelle patiente, une jeune femme enceinte de cinq mois qui souffre d’hallucinations, de délires paranoïaques et qui refuse de s’alimenter.
A ma grande satisfaction, l’histoire ne s’oriente pas tellement vers les maladies mentales, mais plutôt vers le passé de Judy et sa relation avec son « ami imaginaire », Alwyn.
Le roman est prenant : j’avais réellement envie d’avoir moi aussi les réponses que Judy se posait sur elle, sur son passé, et sur Alwyn. Melissa Bellevigne a réussi à créer une très belle alliance entre la quête de ses racines familiales et le questionnement sur la présence d’Alwyn. Elle a par ailleurs, d’après moi, parfaitement réussi à rallier ces deux intrigues dans un final agréablement surprenant.

D’un côté, le personnage de Judy est très intriguant, très intéressant, avec une quête, et une soif de réponses contagieuse. D’un autre côté, je l’ai malheureusement trouvé très naïve et très enfantine.
Lisa, elle, est juste un peu trop effacée à mon goût. J’ai adoré voir toute l’implication et le dévouement dont elle fait preuve envers Judy. Les répercussions sur sa vie personnelle sont logiques et très bien pensées. Pourtant, j’aurais apprécié qu’elle soit un peu plus développée.
La relation entre Lisa et Judy est, pour moi, la plus grosse déception de cet ouvrage. La phrase de la couverture, celle qui a retenu mon attention à la base, promet une relation de confiance, à défaut d’être de complicité. Une phrase qui nous promet que Lisa va croire Judy.
Et [SPOILER ALERT] cette phrase est trompeuse. Jusqu’à la dernière seconde, la dernière phrase du dernier paragraphe, Lisa ne croit absolument pas tout ce que Judy lui a raconté. Et même à ce moment-là, je ne suis toujours pas certaine qu’elle finisse par y croire. Je trouve donc dommage d’avoir mis cette phrase en avant.

Ma note

C’était dans l’ensemble une bonne lecture, mais j’avoue que cette grosse déception concernant la relation psychiatre/patiente m’a poussée à rechercher du négatif que j’aurais pu ne même pas remarquer.
J’ai cependant beaucoup aimé cette histoire très originale et bien tournée, qui dévie doucement de la maladie vers le fantastique. Je lirai la suite avec plaisir.
Note : ★★★☆☆ (12/20)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *