Jeunesse / Young Adult

Revanche – Cat Clarke

Titre : Revanche
Auteur : Cat Clarke
Maison d’édition : Robert Laffont (Collection R)
Date de parution : 05 octobre 2017
Genre : Jeunesse/Young Adult
Prix : 18.50€

J’ai entendu tellement de bien de Cat Clarke. Tellement de bien de ses romans. Alors évidemment, je n’ai pas pu résister. Et je n’ai pas été déçue. Ni de cette lecture, ni de Cat Clarke.

Résumé

La vie est injuste.
La vie est cruelle.
La mienne ne sera que vengeance.
Tout le monde pense que les choses sont revenues à la normale.
Mais « normal » n’existe plus dans mon vocabulaire.
Ils vont payer pour ce qu’ils ont fait à mon meilleur ami.

Extraits

« Peu importe ce que les gens disent, le temps ne guérit pas les blessures. Il vous montre simplement de nouvelles, et encore plus douloureuses manières de vivre de l’absence de quelqu’un. »

« Je crois simplement que je ne pourrais jamais être heureux dans ce monde. Un monde où les gens ont honte d’admettre qui ils sont vraiment. »

Mon avis

La plume de Cat Clarke est belle, simple, fluide. Elle est aussi bonne qu’on me l’avait dit.
Le rythme de ce roman est très bon, soutenu et prenant. Les chapitres sont très courts. Résultat ? Malgré quelques très légères longueurs, je ne me suis pas du tout ennuyée, et j’ai dévoré ce livre.

Ici, Kai, qui est depuis toujours le meilleur ami de Jem (notre petite protagoniste) va se suicider suite à la diffusion d’une vidéo compromettante de lui sur les réseaux sociaux. Jem va donc, après une déprime des plus sincères, profondes et déchirantes, essayer de découvrir qui a bien pu forcer celui qu’elle aimait le plus au monde à commettre cet acte irréparable. Et je n’en dirais pas plus, pour évider d’accidentellement spoiler quoi que ce soit.

Cet ouvrage aborde un thème très dur et très percutant (et malheureusement trop juste et trop… réel) qui amène à beaucoup de réflexion. L’histoire est poignante, touchante. Elle m’a prise aux tripes et m’a un peu arraché le cœur. Le concept du deuil est abordé de manière originale et bouleversante.
Malheureusement, la fin (aussi intense soit-elle) n’était pas SI inattendue que j’ai pu l’entendre dire à plusieurs reprises. Pour être honnête, j’ai même assez rapidement deviné le dénouement de ce roman. Étrangement, cela n’a pas du tout empêcher d’apprécier ma lecture.

Les personnages sont plutôt attachants et bien construits. Il y a une grande justesse dans leur complexité : ils ne sont ni tout noir, ni tout blanc, ils ont leurs qualités et leurs défaut.
Le seul gros point négatif pour moi : Jem ! C’est une protagoniste beaucoup trop naïve et immature qui m’est vite devenue désagréable. Bien qu’elle soit en deuil et donc à la fois fragile et influençable, je trouve qu’il y a de l’abus. Je veux dire, c’est pas parce que j’écris sur un bout de papier que son vrai père est le Père Noël, que c’est vrai. Et pourtant, vu le personnage, il y a des chances qu’elle puisse y croire. Sans trop en dire, elle devrait se rendre compte de certaines choses, et arrêter de se borner dans une seule et même idée (surtout si elle est bancale de base).

Ma note

Je pense que c’est le personnage de Jem qui m’a empêchée d’avoir un coup de cœur pour ce roman. Forcée de reconnaître qu’un personnage désagréable, irritant et énervant a tendance à diminuer l’amour que l’on peut porter à un bouquin.
Par ailleurs, c’était un roman intense, poignant. C’était un cri de désespoir et d’espoir à la fois. Un roman qui m’a bouleversée, devant lequel j’ai versé ma petite larme. Un roman qui, somme toute, aura été une très bonne lecture.
Note : ★★★★☆ (15/20)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *