Science-Fiction

Interfeel – Antonin Atger

Titre : Interfeel
Auteur : Antonin Atger
Maison d’édition : Pocket Jeunesse (PKJ)
Date de parution : 07 juin 2018
Genre : Science-Fiction, Futuriste, Young-Adult
Prix : 18.50€

Interfeel. En passant dans un rayon du Furet du Nord, mes yeux ont été directement attirés par la couverture (oui, je suis superficielle, d’accord, je sais). J’ai alors lu la quatrième de couverture. Un thème original et vraiment intéressant.
Pas d’argent sur mon compte, mais carte bancaire en main, je l’ai instantanément acheté (oui, en plus d’être superficielle, je suis extrêmement faible). Il FALLAIT qu’il rejoigne ma bibliothèque.
Et j’ai bien fait de l’acheter.

Résumé

Et si le monde entier avait accès à vos émotions ?
Nathan et ses amis sont en permanence connectés à Interfeel, un réseau social qui permet de partager ses émotions. Pour l’immense majorité des habitants de la planète, connaître les émotions de chacun est tout aussi naturel que téléphoner. Mais un événement tragique va se produire sous leurs yeux et bouleverser Nathan. Fasciné par Elizabeth, une « sans-Réseau » qui vit en marge de la société, il voit toutes ses certitudes vaciller. Ce que les deux adolescents découvriront pourrait bien changer le monde à jamais…

Extraits

« Les gens ont, malheureusement, rarement le courage de leurs convictions. « 

« Il ne devait pas se souvenir. Il devait continuer sa vie comme si de rien n’était. Il ne devait pas douter d’Interfeel. Jamais. »

Mon avis

Tout d’abord, j’ai trouvé la plume de l’auteur très fluide, très agréable à lire. C’est un roman que j’ai lu très facilement et avec beaucoup d’enthousiasme. J’ai adoré avoir différents points de vue tout au long du livre. C’est quelque chose qui, d’après moi, rajoute un plus dans certains romans, et celui-là en fait partie.
Le rythme était excellent, je ne me souviens pas m’être ennuyée une seule seconde. L’auteur nous sert un doux mélange de surprises, de rebondissements, d’actions et de révélations. L’histoire est bien pensée, l’intrigue bien ficelée et exploitée de manière très intéressante et très originale.

La trame est particulièrement bien construite.
Après un événement traumatisant, notre jeune Nathan va commencer à se poser des questions. Des questions sur lui, sur la société, et surtout, sur Interfeel.
Ce qui fait en grande partie l’originalité de ce livre à mes yeux, c’est qu’on aurait pu partir sur le fameux et classique groupe de jeunes qui se rebelle contre la société, mais non. Leur questionnement n’était à la base ni prévu, ni prémédité. Cette prise de conscience est amenée de façon un peu spéciale, et les raisons qui les poussent à avancer dans leur quête de savoir sont d’une complexité très bien maîtrisée.
L’auteur m’a plongée dans un univers fascinant, accrocheur, percutant et, pire que tout, plausible. C’est ce qui fait la force d’Interfeel. C’est un monde futuriste plus que crédible qui, de mon point de vue, dépeint avec justesse plusieurs problèmes de la société actuelle, principalement deux. Premièrement, la place actuelle des réseaux sociaux (les moyens de communication de « moins en moins » verbaux, et la façon qu’ont certaines personnes de dire tout ce qu’ils pensent/ressentent sur les réseaux sociaux) et les dangers de la technologie utilisée à mauvais escient. Deuxièmement, cette façon de devoir accepter la « normalité » sans se poser de questions.
Dans cette histoire, j’ai adoré trouver le point de vue des deux camps : Les connectés et les non-connectés, voir les points positifs et les point négatifs de chaque côté. Et si les connectés aimerait que tout le monde le soit, j’ai eu la surprise de découvrir qu’ils n’étaient pas les plus violents ni les plus radicaux. J’ai découvert avec horreur la pression que subissaient les sans-réseaux au quotidien, mais aussi toutes les choses dont ils étaient capables pour éradiquer Interfeel.

Le petit point négatif se trouve au niveau des personnages (comme toujours). J’ai eu beaucoup de mal à accrocher sincèrement avec l’un d’entre eux. C’est étonnant pourtant, parce que chaque personnage est très bien construit. Chacun d’entre eux a son passé, sa place dans l’histoire et son rôle dans l’intrigue. Ils ont tous leur caractère, leurs forces, leurs faiblesses et leurs croyances. C’est un mélange détonnant de différences d’esprit et de réactions.

Ma note

En commençant Interfeel, je pensais que c’était juste un oneshot. En finissant Interfeel, j’ai espéré de tout mon petit cœur qu’il n’en soit pas un. J’ai eu un gros coup de cœur pour ce roman original, ancré dans un univers haletant, extrêmement pertinent et dangereusement crédible.
Je veux, j’ai besoin d’une suite.

Note : ♥♥♥♥♥ (20/20)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *