Romans Graphiques / BD / Comics

Croquemitaines (tome 2) – Mathieu Salvia et Djet

Titre : Croquemitaines (tome 2)
Auteur : Salvia et Djet
Maison d’édition : Glénat (Comics)
Date de parution : 31 mai 2017
Genre : Comics
Prix : 17.95€

Après la très belle découverte du premier tome de cette duologie de Comics, j’avais vraiment très hâte de lire la suite ! Et encore une fois, c’est une grande réussite !

Résumé

Passionné de lecture, Elliott a toujours eu une préférence pour les histoires de Croquemitaines, ces créatures monstrueuses qui, la nuit, se cachent dans l ombre ou sous le lit pour effrayer les petits enfants. Il n’imagine pas à quel point elles vont changer sa vie… Témoin du meurtre sanglant de ses parents, il va découvrir qu’en réalité, les Croquemitaines existent bel et bien et que des codes très précis régissent leur existence. Lorsque l’un des plus puissants d’entre eux, le « Père-la-mort », se met en tête de le protéger, Elliott se retrouve plongé dans un terrible conflit au coeur d’un univers aussi terrifiant que fascinant dont il devient l’enjeu principal. Par une sombre nuit orageuse, le destin d’Elliott va s’accomplir…

Mon avis

Je pense avoir légèrement préféré ce tome au précédent. Et je vais m’expliquer.

Au niveau des dessins et des couleurs, j’ai apprécié rester dans ce côté un peu malsain et fantastiquement sombre avec ces planches d’une noirceur effrayante.

L’univers ici reste le même, toujours aussi sombre, toujours aussi malsain, toujours aussi froid et fantastique. C’est un univers dans lequel j’ai adoré me replonger une seconde fois, et que je suis triste de quitter car, on peut le dire, c’était une claque visuelle et scénaristique.
Et même si je reste légèrement sur ma faim car certaines de mes questions n’ont pas forcément trouvé d’explications, l’ai trouvé le fond plus… poétique, dans sa finalité. Sous toute cette couche sanglante que les auteurs nous propose, j’ai découvert beaucoup d’amour, beaucoup de confiance et beaucoup de tendresse. C’est une chose que je ne m’attendais pas à voir ici aussi ouvertement, mais les deux ambiance s’unissent avec brio !

J’ai encore une fois, vécu cette nuit d’horreur avec nos deux protagonistes, et ayant peur avec eux. Je me suis attachée à eux comme rarement je le fais, tout simplement parce qu’ils sont réalistes (si on exclu le fait que l’un d’eux soit un croquemitaine…).
Elliott est un enfant apeuré mais courageux, qui a besoin de réconfort et qui accorde sa confiance simplement parce qu’il a envie d’y croire.
Père-la-Mort est un repenti comme on en voit parfois, qui a réussi à se poser les bonnes questions, et qui a réussi à changer de vie.
Ils sont pour moi tout l’opposé l’un de l’autre, et c’est exactement pour cette raison qu’ils se complètent parfaitement.

Je dois aussi faire une mention spéciale à toutes les illustrations présentées à la fin, qui sont toutes absolument plus belles les unes que les autres.

Ma note

Je suis à la fois triste et heureuse d’être arrivée à la fin de ce diptyque, qui aura été pour moi une superbe découverte et une excellente lecture. J’ai aimé tous les aspects de ce comics, de la première à la dernière page. Et si j’ai une impression de trop peu en arrivant à la fin de ce second tome, c’est seulement parce que j’aurais aimé en découvrir un peu plus, et ne pas sortir tout de suite de cet univers.
Note : ★★★★★ (19/20)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *