Fantasy / Fantastique

Les Sœurs Carmines (tome 1) : Le complot des corbeaux – Ariel Holzl

Titre : Les Sœurs Carmines (tome 1) : Le complot des corbeaux
Auteur : Ariel Holzl
Maison d’édition : Mnémos (Naos)
Date de parution : 16 mars 2017
Genre : Fantasy, Jeunesse
Prix : 17€

On ne présente plus la saga des Sœurs Carmines aujourd’hui, tellement cette saga est connue. Il m’a pourtant fallu un certain temps pour franchir le pas d’acheter le premier tome. En fait c’est uniquement en voyant Ariel Holzl au Salon du Livre Paris que j’ai finalement craqué.
Et je dois dire que je suis contente d’avoir finalement cédé à la tentation !

Résumé

Merryvère Carmine est une monte-en-l’air, un oiseau de nuit qui court les toits et cambriole les manoirs pour gagner sa vie. Avec ses sœurs, Tristabelle et Dolorine, la jeune fille tente de survivre à Grisaille, une sinistre cité gothique où les mœurs sont plus que douteuses. On s’y trucide allègrement, surtout à l’heure du thé, et huit familles d’aristocrates aux dons surnaturels conspirent pour le trône.
Après un vol désastreux, voilà que Merry se retrouve mêlée à l’un de ces complots ! Désormais traquées, les Carmines vont devoir redoubler d’efforts pour échapper aux nécromants, vampires, savants fous et autres assassins qui hantent les rues…

Extraits

« La devise de Grisaille lui revint alors en mémoire : « Quid non occiderem occidisti primum », « Ce qui ne vous tue pas est ce que vous avez tué en premier ». »

« La vie était courte à Grisaille, on tuait les semaines en attendant qu’elles ne vous tuent. »

Mon avis

Ce que j’ai bien évidemment remarqué en premier dans ce livre, c’est son univers. Un univers détonant et décalé, glauque, sombre et morbide, dans lequel l’auteur nous plonge sans un brin de tact. Et si c’est un des plus gros point positif de ce roman, c’est aussi une légère faiblesse, car être plongée la tête la première dans un univers totalement barré sans avoir le temps d’y tremper les pieds avant, m’a empêchée de rentrer immédiatement dans l’histoire. Cela dit, j’ai réellement adoré cet univers.
J’ai aussi immédiatement accroché à la plume de l’auteur. Un style originale, aussi tranchant que poétique, avec une omniprésence d’humour décapant. Un vrai régale !

Cette histoire relate les aventure de nos trois Soeurs, et le premier tome est particulièrement centré sur Merry qui, après un cambriolage désastreux, s’attire tout un tas d’ennuis avec toutes les grandes familles de Grisaille.
La narration alterne donc entre un point de vue omniscient centré sur notre cadette, Merryvère, et le point de vue interne de Dolorine, qui relate ses aventures et sa vision des choses dans son journal.
Si j’ai eu un peu de mal à entrer totalement dans ce récit, je dois bien admettre que je ne suis pas ennuyée une seule seconde pendant ma lecture. Le rythme est excellent, l’histoire est pleine de rebondissements et ne laisse que très peu de temps pour souffler.

Un autre point extrêmement positif de ce roman ? Les personnages. Ils sont tous intéressants, profonds loufoques et piquants à souhait.
Concernant notre fratrie, je ne peux qu’applaudir la construction des trois sœurs, qui sont toutes aussi folles et originales qu’attachantes.
Merryvère est une jeune fille intelligente, forte, rusée, audacieuse, futée, fidèle et débrouillarde. C’est une jeune fille que j’ai pris grand plaisir à suivre dans ses aventures.
Tristabelle est un personnage pour lequel je n’ai pas réellement eu d’attachement, parce qu’elle est voulue insupportable et égocentrique (et c’est d’ailleurs très réussi). Mais c’est aussi un personnage que je ne connais pas réellement et que j’ai hâte de découvrir un peu plus en profondeur ! Et je dois admettre que si elle ne brille pas par sa gentillesse, je respecte totalement la fidélité fraternelle dont elle fait preuve.
Quant à Dolorine… J’ai eu un énorme coup de coeur pour ce personnage. C’est une petite fille intéressante, maligne, plus que mignonne, très innocente (ce qui est un bien grand exploit à Grisaille !) et profondément gentille.

Ma note

En définitive, c’est une lecture que j’ai vraiment appréciée, une lecture aussi décalée que trépidante. L’intrigue est très intéressante à suivre, et j’ai vraiment hâte de pouvoir lire la suite de cette trilogie aussi farfelue que captivante.
J’aimerais aussi préciser que l’auteur, Ariel Holzl, est une personne très gentille est très agréable, que j’ai pris plaisir à rencontrer au Salon du Livre pour me faire dédicacer ce premier tome, et avec qui il était très agréable de discuter. Alors si vous le croisez en salon, n’hésitez pas à aller le voir !
Note : ★★★★☆ (16/20)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *