Contemporain

Passionnément, à la folie, à la folie – Florence Medina

Titre : Passionnément, à la folie, à la folie
Auteur : Florence Medina
Maison D’édition : Slalom
Date de parution : 04 mars 2021
Genre : Contemporain
Prix : 14.95€

Je n’aurais peut-être jamais entendu parler de ce roman si la maison d’édition Slalom ne me l’avait pas très gentiment proposé. Et j’aimerais d’ailleurs remercier encore une fois la maison d’édition pour sa confiance !
En effet, je suis bien contente de l’avoir reçu, parce que c’était dans l’ensemble une très bonne lecture.

Résumé

Mara, 17 ans, est un vrai cœur d’artichaut et fatigue sa meilleure amie avec ses coups de foudre incessants. Mais Jeremy, c’est LE bon, elle le sait, elle en a des papillons dans le ventre. Alors quand elle découvre que Jeremy lui ment depuis le début, quelque chose en elle s’embrase. Son amour la dévore et devient obsession jusqu’à lui faire perdre pied. Et si elle était  » comme sa mère « , qui vit sous médicaments, recluse chez ses parents ? Mara devra trouver son propre chemin pour se libérer et guérir, aux côtés d’alliées plutôt inattendues !

Extraits

« Huit semaines, trois jours et six heures c’est une durée. C’est une distance, aussi. La distance entre la folie douce et la folie furieuse. »

« Il me prend dans ses bras super fort. Pour se réconforter lui-même, je crois, pour confirmer que je suis toujours là, bien palpable. Il a une peur bleue. Moi aussi, je flippe. »

Mon avis

Je vais commencer par le plus simple à mes yeux : la plume. J’ai trouvé dans ce roman une plume très fluide et très douce, même quand les propos ne le sont pas. Une plume presque « adolescente » qui correspond merveilleusement bien à l’histoire et qui illustre parfaitement les pensées de notre protagoniste. J’ai réellement apprécié le style de l’autrice !

Dans cette histoire, nous suivons Mara, 17 ans. Une Mara qui aime l’amour et qui a envie d’aimer. Une Mara qui veut connaître le coup de foudre, les papillons dans le ventre, l’amour, le vrai. Mara rencontre donc Jeremy qui est, et elle en est certaine, LE bon. Mais lorsque leur relation ne tourne pas forcément comme elle le voudrait, lorsqu’elle est blessée, son amour tourne doucement à l’obsession.

Elle commence à agir presque sans comprendre ce qu’elle fait. A tel point qu’elle commence à se faire peur à elle-même, mais aussi à ses proches. Jusqu’au jour où elle se fait vraiment trop peur, et qu’elle se décide à demander de l’aide.
Ce dont il est question, d’après moi, c’est de savoir jusqu’où l’on est prêts à aller, ce qu’on est capable d’accepter et de subir, de quelle façon on arrive à s’auto-persuader de certaines choses. Et tout ça par amour. (Oui, il est ici question d’une relation amoureuse, mais en poussant un peu plus loin, n’importe quel amour peut mener aux mêmes résultats).

C’est donc un roman qui nous parle de l’amour. De l’amour quand il se termine, et qui, je trouve, légitime les émotions que n’importe qui serait capable de ressentir lorsqu’une rupture est mal vécue. La dépression, la honte, l’obsession, la détresse.
Et j’ai aimé suivre Mara dans ce cheminement. J’ai aimé suivre ses questionnements, ses remises en question. J’ai aimé la voir accepter de ne pas tout contrôler ni maitriser et apprendre à demander de l’aide.

Mais ce que j’ai le plus apprécié, au final, c’est de la voir prendre conscience des choses, de la voir prendre confiance en elle. Et de la voir grandir, avancer vers la guérison à sa façon, en suivant son chemin, en apprenant de ses erreurs et de son vécu.
Mara était un personnage vraiment attachant. Et pour cause, ce qui nous est offert dans ce court roman, c’est 220 pages d’elle. 220 pages de Mara et de ses pensées.

Et je pense que le seul réel point négatif que je peux trouver à ce roman, c’est que tous les personnages qui gravitent autour de Mara sont finalement peu développés. J’ai trouvé ça particulièrement dommage puisque je pense sincèrement que chacun d’entre eux avait un énorme potentiel. J’aurais vraiment aimé apprendre à les connaitre un peu mieux, pour pouvoir apprendre à les aimer comme ils le méritaient. Cependant, n’oublions pas que ce roman fait 220 pages, et qu’ils sont très bien travaillés pour un livre de cette longueur.

Ma note

J’ai vraiment apprécié cette lecture. C’est un bon roman qui apprend à lâcher prise, qui apprend à demander de l’aide. Qui nous montre que peu importe à quel point une rupture est mal vécue, les choses peuvent changer. C’est un message très beau, très important qui est transmit entre ces pages, un message que tout le monde devrait connaître.
Note : ★★★★☆ (16/20)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.