Fantasy / Fantastique

Sorcery of Thorns – Margaret Rogerson

Titre : Sorcery of Thorns
Auteur : Margaret Rogerson
Maison d’édition : Bragelonne (Big Bang)
Date de parution : 16 septembre 2020
Genre : Fantasy
Prix : 16.90€

J’AVOUE TOUT. Je me suis procuré ce livre, telle une femme très influençable, après l’avoir vu passer tant de fois sur les réseaux, et avoir vu beaucoup, beaucoup d’avis plus que positifs.
Et je pense sincèrement que tous ces avis sont justifiés.

Résumé

Tous les sorciers sont maléfiques.

Elisabeth, qui a grandi au milieu des redoutables livres de sorts d’une des Grandes Bibliothèques d’Austermeer, le sait depuis son plus jeune âge. Et elle compte bien protéger le monde de cette magie néfaste, l’épée à la main s’il le faut. Jusqu’au jour où l’un des plus terrifiants grimoires se transforme en monstre de cuir et d’encre, semant mort et destruction.

Accusée de l’avoir libéré et forcée à comparaître devant la justice à la capitale, Elisabeth se retrouve prise au piège d’une conspiration vieille de plusieurs siècles. Bien malgré elle, elle doit trouver secours auprès du sorcier Nathaniel Thorn, et de son mystérieux serviteur, Silas. Les Grandes Bibliothèques ne sont pas seules en jeu : le royaume entier est en péril.

Elisabeth va devoir remettre en question tout ce en quoi elle croyait… car s’ouvre devant elle une voie qu’elle n’aurait jamais pu imaginer.

Extraits

« Je n’ai peut-être pas vu ce dont vous êtes capable, mais j’ai vu ce que vous avez choisi de faire. N’est-ce pas le plus important ? »

« Les Grandes Bibliothèques ne renfermaient pas des livres ordinaires, mais des grimoires. Un savoir qui avait pris vie. Une sagesse qui possédait une voix. »

« Cela ne rendait pas pour autant le monde indigne d’être protégé, car là où il y avait les ténèbres, il y avait aussi tellement de lumière. »

Mon avis

La première chose à relever concernant ce roman, c’est que c’est un one-shot. OUI. UN ONE-SHOT (ET OUI JE SUIS OBLIGÉE DE L’ÉCRIRE EN MAJUSCULES).
Et si j’adore les sagas, je trouve que le monde de la fantasy manque cruellement de One-shots. C’est vraiment agréable de plonger dans un monde et d’en sortir avec une conclusion. Surtout quand il s’agit d’un one-shot aussi fantastique, écrit avec une plume sublime, si belle et si poétique.

Au travers de ces pages, j’ai plongé dans un univers absolument fascinant, ensorcelant. Un univers où la magie est considérée comme une hérésie, où les grimoires ont une conscience et une entité propre, où les gardiens des Grandes Bibliothèques s’évertuent à les conserver sous plus ou moins haute surveillance. Les conserver pour les protéger, mais également pour protéger l’humanité des pouvoirs qu’ils renferment.

Et c’est donc dans cet univers là que débute notre histoire. Enfin, plutôt celle d’Elisabeth Scrivener, cette jeune apprentie qui souhaite devenir gardienne, mais qui, par la force des choses, se retrouve embarquée dans une histoire qui la dépasse complètement et qui pourrait mettre en péril le royaume entier.
Et c’était une intrigue prenante, captivante. Si je dois bien reconnaître qu’elle était parfois un peu prévisible, cela n’enlève en rien l’intérêt que j’ai pu lui porter.

Par ailleurs, les personnages sont fantastiques. Des personnages drôles, intelligents, attachants. Je les ai aimé du début à la fin. Bien qu’un léger manque de profondeur se faisait parfois sentir, je n’ai pas pu m’empêcher de m’attacher à eux. Chaque personnage dans cette histoire à un rôle à jouer, et le joue à la perfection. Et puis, Silas. Juste Silas. Un personnage tout simplement exceptionnel. Ne vous en faites pas, Elisabeth et Nathaniel sont loin de m’avoir laissée indifférente, mais j’ai quand même envie de donner une mention spéciale à Silas !
De plus, les relations, quelles qu’elles soient, sont extrêmement bien construites et très plaisantes à lire.

Ce que j’ai trouvé dans ce roman, finalement, c’est une ode absolument magnifique à la magie et aux livres. Exprimée de façon si douce et si pure, que je ne pouvais que tomber amoureuse de ce roman. L’amour des livres, des autres, d’un « chez-soi ». Et ce sur un fond si poétique que mon livre est littéralement rempli de signets un peu partout, pour marquer « quelques » citations.

Ma note

Pour être honnête, j’avais un peu peur en commençant ma lecture, justement parce que c’était un one-shot. J’avais peur que ce ne soit pas assez approfondi, où que la fin soit un peu bâclée. Mai au final, j’ai adoré ce livre, y compris la fin. C’était une excellente lecture, qui a frôlé le coup de cœur ! Et cette lecture m’a donné envie de me pencher sur les autres romans de l’autrice, puisque j’ai réellement aimé sa plume ! Je vous recommande fortement cette lecture si vous souhaitez vous plonger dans un très bon univers de fantasy, surtout si vous ne voulez pas vous lancer dans une saga !
Note : ★★★★★ (18/20)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *